• Maksim

Ouïghours "fashion victim"

Cela fait maintenant 4 ans que la Chine sous motif de lutte contre le terrorisme et le séparatisme, persécute une minorité musulmane de l'Est du pays dans la région du Xinjiang: les Ouïghours. La Chine y ouvre des "camps de rééducation" dans un objectif d'insertion professionnelle, telle est en tout cas le discours officiel de Pékin. Cependant beaucoup d'informations ont fuité et la réalité est tout autre. Dans certains rapports et vidéos d'ONG nous pouvons voir des milliers de personnes emprisonnées, déportées, sous surveillance constante, torturées, stérilisées de force, violées et contrains à des avortements. Quand on ajoute le fait que ces atrocités sont commises sur plus de 1,8 million de personnes, on constate qu'on est sur le plus grand internement ethnique et religieux depuis la Seconde Guerre mondiale.

Notre responsabilité de consommateur est directement liée à la cause ouïghoure. Il y a plus de 83 marques qui sont liées au travail forcé des ouïghours, en voici quelques-unes: Abercrombie & Fitch, Adidas, C&A, Calvin Klein, Carter’s, Cerruti 1881, Cotton On, Esprit, Fila, Gap, H&M, Jack & Jones, Jeanswest, Lacoste, Li-Ning, Marks & Spencer, Nike, Patagonia, Polo Ralph Lauren, Puma, Skechers, Tommy Hilfiger, Uniqlo, Victoria’s Secret et Zara.

Je reviendrai sur certaines de ces marques, car elles ont sorti des communiqués de presse sur le sujet entre-temps.


Malgré l’indignation mondiale face aux abus, les grandes marques de vêtements soutiennent et profitent de l’agression du gouvernement contre les peuples de la région. Les marques continuent de s’approvisionner en millions de tonnes de coton et de fils en provenance de la région ouïghoure. Environ un vêtement de coton sur cinq vendus à l’échelle mondiale contient du coton et/ou des fils provenant du Xinjiang. En outre, les marques de vêtements maintiennent des partenariats lucratifs avec des sociétés chinoises impliquées dans le travail forcé, y compris celles qui bénéficient du transfert de victimes ouïghoure vers des usines en Chine. En soi les marques n'emploient pas elle-même des travailleurs forcés, mais elles ont un devoir de vigilance et de contrôle sur leurs sous-traitants et c'est bien là le problème. Les chaînes d'approvisionnement de la plupart des grandes marques de vêtements et des détaillants sont entachées par le travail forcé. Les grandes entreprises prétendent ne pas tolérer le travail forcé de la part de leurs fournisseurs, mais n'ont fourni aucune explication crédible quant à la manière dont elles peuvent respecter cette norme, tout en continuant à produire dans une région où le travail forcé est monnaie courante.

Pour lutter face à ce crime contre l'humanité dont les grandes marques sont complices plusieurs ONG ont déterminé ensemble les décisions qui doivent être prises pour stopper le travail forcé:

  • Cesser de s'approvisionner en coton, fil, textiles et produits finis dans la province du Xinjiang.


  • Couper les liens avec les entreprises impliquées dans le travail forcé. Celles qui ont des opérations dans la région ouïghoure et qui ont accepté des subventions gouvernementales et/ou de la main-d'œuvre fournie par le gouvernement pour ces opérations.


  • Interdire à toute usine de fournisseurs située en dehors du Xinjiang d'utiliser des travailleurs ouïghours, Turcs ou musulmans fournis par le biais du programme de transfert de main-d'œuvre forcée du gouvernement chinois

Parmi les voix qui se sont levées pour la cause ouïghoure on retrouve Raphaël Glucksmann, membre du parlement européen. Il travaille actuellement en faveur d'une loi européenne visant à réglementer les chaines d'approvisionnement. En campagne depuis plusieurs mois pour dénoncer la responsabilité des entreprises, il obtient des réponses d’Adidas et Calvin Klein qui se sont engagés à cesser de s'approvisionner dans la province du Xinjiang. Le mois dernier il a rencontré le président de Zara France en Espagne. En amont l'entreprise avait certifié n'avoir aucun lien avec le travail forcé, mais force est de constater qu'ils ont menti publiquement comme en témoigne ce post Instagram. H&M c'est également engagé à cesser toute relation avec ses fournisseurs chinois incriminés dans l'esclave des Ouïghours (post Instagram). Puma hier a également annoncé avoir coupé toutes relations avec le travail forcé (post Instagram).


Enfin Nike a également publié un communiqué de presse. La célèbre marque à la virgule s'est engagé à respecter une fabrication éthique et responsable. Préoccupés par les informations faisant état de travail forcé en Chine. Nike ne s'approvisionne pas (ou plus) en produits auprès du Xinjiang et a ordonné auprès de ces fournisseurs qu'ils n'utilisent pas de textiles ou de fils de la province. Nike n'a pas de relations avec des entreprises du Xinjiang, comme l'a rapporté de manière inexacte selon eux l'Australian Strategic Policy Institute. En ce qui concerne le groupe Taekwang (le sous-traitant qui produit les chaussures Nike) en 2019, il a cessé d'embaucher de nouveaux employés venant de la région ouïghoure pour son usine de Qingdao et un audit indépendant a confirmé qu'il n'y avait plus d'employés de la province de Xinjiang dans leurs locaux. Pour Nike il n’y a pas à ce jour, de preuves de l'emploi d’ouïghours ou d'autres minorités ethniques de la région du Xinjiang dans la chaîne d'approvisionnement en Chine. Pour ma part ce communiqué de presse n'apporte aucune preuve concrète, il n'y a pas de preuves concernant l'origine des matières premières utilisées, on ne nous donne pas non plus le nom du cabinet d'audit indépendant.


Ci-dessous vous trouverez deux vidéos qui témoignent du déni du gouvernement chinois, mais aussi des images des camps et de la vie dans la province du Xinjiang. Loin du rapport de forces de la seconde moitié du XXᵉ siècle. Aujourd'hui capitalistes et communistes couvrent ensemble un crime contre l'humanité.


Pour ceux qui veulent participer à des actions de solidarités, manifestations, dons, je vous mets plusieurs liens en dessous 👇


https://www.uyghurcongress.org/fr/soutenez-le-congres-mondial-ouighour/

https://franceforuyghurs.org/

https://www.facebook.com/Association-des-Ou%C3%AFghours-de-France-385618578664517/


Je suis très content d'avoir pu faire cet article sans craindre les représailles d'un de mes employeurs, c'était important pour moi de revenir avec un article comme celui-ci qui concerne tout le monde. Je remercie aussi Kévin Bellver qui m'a aidé dans mes recherches pour écrire cet article, allez le follow sur Instagram, il fait de la photographie en parallèle.


Pour ceux qui se demandaient pourquoi je n'ai rien sorti ces deux derniers mois, sachez que j'ai préparé des modifications concernant mon blog pour vous apporter plus de contenus, mais aussi plus régulièrement. Donc surveillez ma story Instagram j'annoncerai des nouveautés bientôt. D'ailleurs allez liker ma page Facebook et follow mon compte Instagram si vous ne l'avez pas encore fait.


D'ici là portez-vous bien!

Paix et amour sur vous, ciao! 🙏


#ouïghours #fashion #china #nike #zara #studiomava