• Maksim

F*** le Fake!

Mis à jour : juil. 10

On connaît tous une personne qui porte du fake ou vend des fausses marques de luxe à moitié prix dans ses stories Snapchat en vous jurant que c'est du vrai, tombé du camion, à prix d'usine, fournit par un contact blablabla... En général ce qui nous pousse à l'achat est le fait de faire une bonne affaire, la qualité de l'imitation ou encore qu'on va pouvoir acquérir une certaine reconnaissance auprès de son entourage. Pourtant ces achats ont un impact direct sur notre société et c'est ce que nous allons voir ensemble juste en dessous


⬇️ ⬇️ ⬇️

Tout d'abord on va poser les bases, la contrefaçon consiste à reproduire complètement ou partiellement une marque, un brevet ou un travail artistique sans l'autorisation de son déposant. Il s'agit d'une branche de l'économie souterraine donc si on prend l'exemple d'un vêtement, toutes les informations autour de son origine, sa fabrication et ses matières sont opaques, potentiellement dangereuses pour le consommateur. À la vente de contrefaçon s'ajoutent également des publicités mensongères. D'ailleurs je ne comprends pas comment Snapchat et Instagram peuvent laisser proliférer ce genre de compte/story promo sur leur plateforme alors que la loi française est claire sur ce sujet.

La détention de contrefaçons, comme la vente, constituent un délit. Les vendeurs et détenteurs de marchandises de contrefaçon peuvent être sanctionnés à ce titre. Les sanctions pénales peuvent aller jusqu'à 300 000 euros d'amende et trois ans de prison.


Des études montrent qu'il existe deux facteurs qui poussent à acheter des produits contrefaits et contrairement à ce qu'on pourrait penser ils n'ont rien à voir avec l'âge, l'éducation ou le revenu. L’impression d’avoir été plus malin que les autres consommateurs peut jouer. Le risque d’usure, de défaut, voire le danger dans l’utilisation à plus long terme est alors négligé. Le produit ou la marque peut-être un moyen de valorisation sociale, et la possession du produit sera particulièrement désirable, peu importe la loi. La valorisation passe aussi par la possibilité de montrer qu’un produit original a été acquis. Le groupe social auquel on appartient tend lui aussi soit à apprécier soit à dénigrer un achat de contrefaçon, et chacun cherche à ne pas se sentir exclu de son groupe… parfois au prix d’un petit (ou gros) mensonge. 😉

Pourtant acheter de la contrefaçon en particulier de vêtements révèle un comportant inconscient qui se répercute sur notre pays. En effet la contrefaçon fait perdre chaque année 3,5 milliards d'euros aux entreprises avec lesquels on pourrait financer 40 000 emplois dans le secteur textile. Pour résumer vous êtes en partie responsable de la situation précaire de certaines personnes quand vous achetez du faux. Outre l'emploi c'est un manque à gagner de 8 milliards d'euros de recette publique pour l'Union Européenne. (Cet argent pourrait servir pour la construction d'hôpitaux, d'écoles ou le financement de bourses d'études). La contrefaçon a également son importance dans le financement des réseaux criminels et terroristes ainsi des documents émanant d'Al-Qaïda préconisent aux militants de faire du commerce de contrefaçons pour générer davantage de fonds permettant de financer les opérations terroristes. Les attentats de Paris seraient en partie financés avec la vente de chaussures de sport contrefaites. Autre lien avec le terrorisme, Molenbeeck fait l'objet de saisies de contrefaçons de manière croissante depuis quelques années. Plusieurs organisations comme Interpol, Europol, l'OCDE ainsi que l'Union des Fabricants ont mis en lien la contrefaçon et le terrorisme dans leurs rapports.

Aujourd'hui les vendeurs de faux innovent et améliorent leurs techniques pour paraître plus authentique face aux clients naïfs. La conception de faux sites de grandes marques comme Kenzo (c'est le dernier sur lequel je suis tombé) explose. Pour déceler ce genre de site j'ai quelques tips. Regardez les prix, s’ils sont anormalement bas ou tous en réduction vous pouvez déjà vous inquiéter. Autre point, lisez-les mentions légales en particulier leur politique de retour. Généralement ils refusent les retours ou alors ils ont une politique de retour très contraignante. Dernier point, tapez simplement le nom de la marque dans votre moteur de recherche et Google vous proposera toujours le site officiel en premier et il vous restera juste à comparer les deux. Évitez également les sites chinois comme AliExpress, Lightinthebox car 25 % de la production chinoise est contrefaite. Lorsque vous voyagez dans des pays d'Europe de l'Est ou en Asie soyez là aussi très vigilant, car ces pays ont une politique assez laxiste sur la contrefaçon et il est courant de voir des fausses boutiques de grandes marques dans des centres commerciaux comme un faux Supreme store ou un faux Gucci Store. Demandez toujours un certificat d'authenticité lorsque vous achetez dans ce genre de boutique et à défaut de vous en présenter un, fuyez!



Voilà c'est la fin de l'article, j'espère vous avoir sensibilisé sur l'achat de vêtements contrefaits. Je peux comprendre que cela est tentant, mais n'oubliez pas que derrière vous contribuez à l'insécurité de tous et à la précarité de certain. Ne pensez pas être seul, si chacun fait des efforts et produit le meilleur de soi-même, si on fait la somme des bonnes actions de chacun, on change le monde.


Je vous dis à la prochaine pour un autre article en attendant, likez la page Facebook et suivez-moi sur Instagram.

CIAOOOOOOOOO! 🤙


#fashinblogger #contrefaçon #terrorisme #faux

#fashion #studiomavavie 🖖

350 vues